Articles Tagués ‘agile’

Publié: 04/24/2016 dans Uncategorized
Tags:, ,

Réinventons les organisations, la superbe vidéo en français de Frédéric Laloux (racontant le premier tiers de son livre). Je l’ai enfin regardée après que de nombreux d’entre vous me l’aient conseillée.

J’apprécie particulièrement l’Advice Process, ce processus formalisé de prise de décision.  Voici un extrait que j’ai traduit et légèrement adapté à partir de cette source : https://agilewarrior.wordpress.com/2015/04/07/reinventing-organizations-frederic-laloux

Habituellement, nous connaissons 2 façons de prendre des décisions : la voie hiérarchique ou le consensus. Ici le patron décide ou le groupe décide. Le patron n’a pas toujours raison. Via le groupe cela peut être long et épuisant.

L’Advice Process est une autre option. N’importe quelle personne peut prendre une décision (y compris dépenser de l’argent de l’organisation) sous 2 conditions.

1. Elle doit avoir cherché des conseils et avis de toutes les personnes compétentes/expertes/pertinentes sur le sujet.
2. Elle doit avoir cherché des conseils et avis des toutes les personnes qui seront impactées significativement par la décision.

Ici, pas besoin d’intégrer ma décision modérée au sein d’un consensus. Cela fonctionne en tant que processus d’intelligence collectif. Et cela reste une décision individuelle. Ainsi, je crois avec conviction en quelque chose que je peux réaliser. Personne ne peut m’arrêter. Chacun est investi de faire ce qu’il juge nécessaire. Imaginez l’énergie que cela peut libérer.

Et cela conduit à des dynamiques intéressantes. Car une des quelques manières de se séparer de quelqu’un dans ces organisations vient du fait qu’il n’aura pas respecté les 2 conditions de recherche  de conseils et d’avis. Et à la place a juste avancé avec des décisions arbitraires mettant en danger toute l’organisation.

Au CARA Lyon (association) et à Zenika Lyon (entreprise) nous nous rapprochons de ce type d’organisation plus collaborative,  plus responsabilisante, plus autonomisante. Peut-être expérimenterons-nous plus formellement ce processus si nos équipes y adhèrent et y trouvent un intérêt.

Publicités

coding dojos photo

S’AMELIORER, ECHANGER, PRATIQUER
Un Coding Dojo est une rencontre de développeurs qui cherchent à s’améliorer autrement que par une formation théorique ou en lisant un livre (ce qui reste complémentaire).
Ici, nous nous focalisons sur des cas pratiques, et nous codons réellement et collectivement afin d’échanger sur nos façons de penser et de faire.
Pour cela, les développeurs se retrouvent pour pratiquer des challenges de programmation, dans un cadre :

  • sécurisé :
    hors projets professionnels en cours, et donc sans objectif de résultat,
  • de confiance et de respect :
    sans jugement, on a tous le droit à l’erreur, on est même là pour se tromper et explorer les différentes possibilités de résoudre un même problème !
  • d’échanges :
    les discussions générées ont autant de valeur que le code réalisé.


INTRODUIRE CETTE NOUVELLE PRATIQUE EN MELANGEANT LES EQUIPES PROJETS
Notre désir de s’améliorer, de diffuser les bonnes pratiques, et d’expérimenter de nouvelles techniques de programmation nous ont amené à organiser une fois toutes les 6 semaines 2 heures de Coding Dojos.

A l’origine, l’énergie d’un petit groupe au sein d’Orange France Télécom Lyon : Pierre Jourdan, Pierre Emmanuel Deschaumes, Quentin Berlemont, Yacine Ouidir, Rodrigue Yengo, et moi-même.  Nous avons eu la chance d’être accompagnés par 2 experts sur le sujet qui ont garanti le succès de notre première rencontre : Johan Martinson, et Alain Sibous. J’ai ensuite pu prendre la relève pour faciliter et animer les évènements suivants, toujours en collaboration avec mes collègues.

Nous continuons l’aventure, en partageant désormais ces sessions avec d’autres équipes, notamment des Javaistes. Et oui Java et PHP rencontrent énormément des problématiques communes !


CODING DOJO #1 : LIBEREZ MON CODE DES DEPENDANCES »
Nous utilisons de plus en plus de frameworks de développement, c’est un fait. Notre code devient de plus en plus dépendant de ceux-ci. A travers un défi de testabilité, nous expérimentons plusieurs techniques de ruptures de dépendances, qui améliorent au passage le design du code. Tout cela avec des indications théoriques, une mise en pratique en binôme, et une démonstration d’une solution d’implémentation possible sur du vrai code.
Merci à tous pour une excellente session pleine de convivialité, d’énergie et d’apprentissage!
Lien d’origine de l’exercice.
> La version PHP est désormais intégrée dans la branche principale Git.


CODING DOJO #2 : LIBEREZ MON CODE DES DEPENDANCES – SUITE
Suite à la qualité et à la densité du premier Coding Dojo, nous avions encore beaucoup de discussions et de codes à expérimenter. Nous nous sommes chargés avec Quentin Berlemont et Yacine Ouidir d’animer cette nouvelle session à partir du point d’arrêt de la dernière séance. Encore d’excellents retours, et de nouveaux participants.
> Le projet est disponible sur Github.
> Pour approfondir les concepts abordés dans l’exercice :  vidéo en anglais (1h17).


CODING DOJO #3 : CODER EN TDD FROM SCRATCH
Encore une vingtaine de participants – qui deviennent fidèles – pour le 3ème Coding Dojo, sur le thème du Test Driven Development ! Cette fois-ci avec Yacine Ouidir et Rodrigue Yengo, le défi a brillamment été relevé.

exemple coding dojo TDD - gestion de portefeuilleNous avons commencé par présenter une rapide explication théorique. Et ensuite nous avons mis les mains à la pâte avec un cas concret sur-mesure imaginé par Yacine et Rodrigue. Il s’agissait de développer from scratch et en TDD un petit projet de gestion de portefeuille d’actifs. Nous avons découpé la résolution du problème exposé en 3 parties :

  • La réflexion et l’échange sur les façons d’aborder ce problème par le TDD. La question cruciale était bien évidemment « Par quel test commence-t-on ?« 
  • La magie du timeboxing nous a fait nous décider sur l’écriture d’un premier test. Et c’est ce test qui va nous aider, nous guider, non seulement pour l’écriture du code, mais jusqu’à l’écriture des prochains tests et du code entier de l’application ! Wooh !
  • Et enfin par petits incréments nous avons construit les bases de cette application web minimaliste, par petits cycles courts « Tester, Coder, Refactorer« .

Petit effet de bord, les participants commencent à proposer différents design patterns dans l’imagination de leurs solutions… YEAHH !


RETOURS TRES POSITIFS ET ENCOURAGEANTS
coding dojos feedback
De la bonne humeur, des échanges très constructifs, du joli code collaboratif, une vision plus claire sur le déroulement et l’avancement pendant la session, les participants en redemandent !

Et bien sûr pour le prochain Coding Dojo nous nous améliorerons grâce aux feedbacks de nos participants :

  • mieux préparer la logistique avec PC et projection avant le début ;
  • avoir des packages d’installations contenant des environnements de dév, surtout pour JAVA ;
  • continuer d’afficher des étapes d’avancement au fur et à mesure de la session.
Quelles sont les différentes typologies de jeux ? Pourquoi les jeux sont de plus en plus utilisés en entreprise, et particulièrement dans un contexte agile ? Team building, productivité, fun … mais pas seulement ! Et que peuvent-ils vous apporter ? Dans quel contexte les utiliser ?

 

En décembre 2012, j’ai commencé à partager ma vision et mon expérience sur les différents types de jeux agiles, lors d’une session mensuelle du Club Agile Rhône-Alpes à Lyon : Tout savoir sur les jeux agiles et d’innovation. Depuis, j’anime des sessions de partage et d’expérimentation, ainsi que du coaching en gamification agile à plusieurs niveaux hiérarchiques (France Telecom, Orange Business Service, SNCF, Osiatis).

Ceux qui me connaissent savent déjà que je crée et utilise avec passion des jeux agiles. Pour les autres, ce sont de futurs échanges à venir… autour d’un jeu, bien entendu ! 🙂

Voici à travers quelques slides une synthèse de cette présentation. Pour dynamiser et mieux ressentir la présentation, j’inclue quelques petits jeux sélectionnés avec soin, des retours d’expériences, et quelques slides encore secrètes. 😉

J’ai participé pour la 2ème fois à Agile Innovation, le mardi 12 juin 2012 au château de Sans-Soucis, proche de Lyon. Il s’agit d’un espace dédié aux passionnés de l’agilité, où tout est mis en œuvre pour faciliter les échanges entre les participants afin de leur permettre de parfaire leurs connaissances pratiques ou théoriques.



ACCUEIL, CREATION THEMES ET AGENDA

(Auto-)Organisation
Voici les 4 règles qui régissent une rencontre de type open space :

  • ceux qui viennent à la session sont les meilleures personnes
  • ce qui va se passer est la meilleure chose qui puisse se passer
  • ça commence toujours au bon moment
  • ça fini quand ça fini

Ces règles sont complétées par la loi des 2 pieds : si on n’apprend plus, on se lève et on les utilise pour rejoindre une autre session. Chaque session est concrétisée par un paperboard qui fait office de résumé.

“Surtout préparez-vous à être surpris !”

Thèmes et planning

Les thèmes sont imaginés par les participants eux-mêmes qui en font une très brève présentation, et les placent eux-mêmes sur un agenda géant. De mon côté, j’ai proposé et animé 2 thèmes, parmi les 6 sessions auxquelles j’ai participées :

  1. Animer les rétrospectives avec des jeux
  2. Imagination d’un jeu sur l’engagement
  3. L’agilité sur de très petites équipes (< 4 personnes)
  4. Agilité, forfait et contrat client
  5. Serious Games : imagination d’un jeu de découverte sur l’agilité
  6. L’agilité, 10 après, le début de la guerre des clochers ?

Voici une synthèse de ces sessions, ainsi que quelques paperboards.


1- ANIMER LES RETROSPECTIVES AVEC DES JEUX
Animateur : Maxime bonnet – coach formateur SCRUM, Objet Direct

En s’amusant les gens laissent échapper quelque chose de la vie professionnelle qui n’arriverait pas en réunion classique.

  • Jeu du speedboat : dessiner un bateau, un port point de départ, une île paradisiaque point d’arrivée, des ancres (problèmes) plus ou moins profondes. L’équipe pose les postits sur les ancres selon ce qui ralentit le plus, propulseurs-accélérateurs. Sur un problème particulier.
  • Top 5 : jeu anonyme agile de gestion de problèmes. Faire un top 5 avant rétro des problèmes qu’on veut retrouver en rétro. 1 feuille par problème en en-tête, solutions proposées pendant la rétro par binôme en faisant tourner les feuilles. Vote pour le problème à retenir.
  • Échelle – ———-> +. On dépose les posts its tous en même temps selon importance.
  • Boxe-rétro : 1 ring, 1 joueur dit tout ce qui est génial sur un thème (ex. IC), 1 joueur détruit tous les arguments + dit points négatifs. Phase de préparation des arguments.
  • Se dire merci en fin de rétrospective
  • Jeu des prénoms : montrer à l’équipe les problèmes qu’ils ont déjà
  • Fearless path : problème d’un côté, solution de l’autre.
  • Jeux de type teambuilding
  • http://innovationgames.com

2. IMAGINATION D’UN JEU SUR L’ENGAGEMENT
Animateur : Alexandre Boutin – coach agile & lean, Agilex

Idées – brainstorming :

  • Ressentis frustrants sans engagement
  • Une personne ne fait que le strict minimum
  • Jouer sur les mots de la définition des règles
  • Plaisir dans la vitesse
  • Objectif caché qui fait perdre l’équipe
  • Aller un peu au delà de la règle, ex : cuisiner un plat de base et/ou élaborer
  • Générer l’ennui, type jungle speed : quand j’ai gagné je prends de nouvelles cartes de mes collègues, je ralentis avant la fin pour continuer de rester occupé.

Bénéfices recherchés :

  • Satisfaction personnelle
  • Atmosphère dans l’équipe

Jeux potentiels basés sur des jeux existants :

  • Pictionnary avec une personne qui fait le minimum
  • Course en relais avec passage de témoin

3. AGILITE ET TRES PETITES EQUIPES
Animateur : Vincent Daviet – consultant web & agilité, Osiatis

Avoir un scrum master dédié pour faciliter et enlever les nombreux obstacles de la petite équipe. En effet, un développeur bloqué ou ralentit est d’autant plus impactant s’il fait partie d’une petite équipe.

Quels aspects de l’agilité se révèlent les plus pertinents pour une très petite équipe ?

  • Favorisation et formalisation de la communication.
  • Partage d’une vision projet commune.
  • Amélioration continue.

Comment et que mettre en place comme socle agile, au sein d’une très petite équipe ?

  • Simplicité
  • Investissement proportionné
  • Tableau d’avancement
  • Rétrospective & Daily Scrum

Utiliser des outils très simples et très customisables :

  • Trello,
  • Acunote,
  • IceScrum,
  • Google Docs,
  • Github

4. AGILITE, FORFAIT ET CONTRAT CLIENT
Animateur : Samuel T., Pilogies

Gestion des litiges :

  • Validations intermédiaires à valeur juridique / PV de réception
  • L’interlocuteur est essentiel :
  • Pouvoir du budget
  • Qualité
  • Compréhension du projet et des enjeux stratégiques

Bonnes pratiques :

  • Avoir le bon interlocuteur : vision + pouvoir
  • Avoir une variable d’ajustement : budget par ex
  • Traçabilité des échanges et validation

5. IMAGINATION D’UN JEU DE DECOUVERTE A L’AGILITE
Animateur : Vincent Daviet – consultant web & agilité, Osiatis

Travail sur la création d’un jeu agile de découverte pour tous les rôles.

  • 1 jeu serait trop long et difficile de tout voir
  • plusieurs petits jeux faisant découvrir et adhérer

Travailler sur les parallèles avec chacune des 4 valeurs relatives et/ou des 10 principes agiles.

6. AGILITE, 10 ANS APRES, LE DEBUT DE LA GUERRE DES CLOCHERS
Animateur : Emmanuel Hervé

  • Guerre entre les organismes de certification
  • Les jeux ne seraient pas sérieux, dénatureraient l’agilité ?
  • Scrum intègre toutes les techniques de manipulation humaine

RETROSPECTIVE ET FIN
Fermeture du cercle avec bâton de parole.

Publié: 05/10/2012 dans Uncategorized
Tags:, ,

Un chef de projet, c’est celui qui pense qu’avec 9 femmes on fait un bébé en 1 mois.

Publié: 09/20/2011 dans Uncategorized
Tags:,

Expression et compréhension du besoin : l’exemple de la balançoire